Labyrinthe de Sénart Labyrinthe de Sénart Labyrinthe de Sénart

Agriculteur de père en fils depuis 3 générations sur l'exploitation familiale située à Lieusaint, je suis Briard de souche et Sénartais dans la vie, j'ai vu la population de mon village natal multiplié par 20 au cours de ses 30 dernières années. C'est donc tout naturellement que je souhaite transmettre à mes nouveaux voisins l'histoire singulière de ce territoire entre Ville et Campagne.
Ainsi, je fais partie du réseau national d'exploitations agricoles faisant de l'accueil "Bienvenue à la ferme".

C'est ainsi qu'avec la ludothèque de Lieusaint en 2000, nous avons choisi d'accueillir nos concitoyens en ouvrant au public un champ de maïs et de tournesol parsemé d'allées qui s'entrecroisent ; le labyrinthe est ainsi né.
Il y a tout d’abord eu une phase de recherche de la culture (2000-2005) avec des essais de Tournesol, de maïs-tournesol, de chanvre, de maïs-chanvre et après avoir testé les limites de ces plantes, c'est finalement le Maïs, culture cultivée régionalement qui a été choisie.
Ensuite, ce fut une recherche autour du lieu d'implantation, les parcelles que je cultive, qui appartiennent à l'état, étant éloignées du carré Sénart, le labyrinthe peinait à se développer. Pour remédier à cela, j'ai trouvé un accord avec mon voisin, exploitant de la Cueillette de Servigny pour échanger annuellement des parcelles ce qui m’a permis de me rapprocher de la cueillette et du Carré Sénart, zone beaucoup plus attractive (2005-2010). Maintenant depuis 3 ans, nous échangeons durablement les mêmes parcelles et le labyrinthe s'attache au Carré Sénart !
Au fil des années, des jeux se sont mis en place : le toboggan, les animations thématiques à travers des jeux de piste (2010), les portes à codes secrets (2012), ainsi que plusieurs jeux de piste (2014). Les dessins s’invitent au tracé labyrinthique : d'abord des chemins sinueux tracés au semis, puis ce fut déjà un carré en 2010 avec des allées droites binées puis des cercles semés en 2011 s'ajoutent aux lignes droites et des carrés et des cercles et des carrés avec des lignes droites et courbes en 2012. En 2013, ce fut l'année des planètes (Saturne, le soleil ...) à côté de la cueillette ! Dès 2014, la nature s'installe dans le labyrinthe avec un dessin d'escargot et autre tortue près du carré Sénart et c'est toujours à cet endroit que cette année la nature est présente dans le labyrinthe avec diverses plantes ....
En 2016, j’ai décidé d’enrichir le labyrinthe d’une nouvelle culture en plus du maïs : le blé.
Pour m'accompagner dans ce travail, je salarie des jeunes étudiants pendant l'été et des stagiaires de l'IUT de Sénart au printemps. De manière à adhérer au développement durable, nous binons les allées manuellement et plus récemment pour protéger les épis de maïs d'une infestation de chenilles pyrales qui dévorent la tige nous implantons des insectes auxiliaires qui régulent la population de chenilles.

 

 

Pour adhérer au développement durable, le binage des allées du labyrinthe est effectué manuellement. De la même façon, la prolifération d'insectes nuisibles est limitée par l'implantation d'insectes auxiliaires.

Retour en haut de page

De l'idée au projet